Il n’est jamais trop tard pour ses rêves

À l’âge de 6 ans, lorsque j’étais petite fille, j’ai supplié mes parents pour deux choses : je voulais jouer du violon et je voulais suivre des cours de danse. Toutefois, durant cette période financièrement éprouvante dans la maison des Stirling, où juste l’achat de crème sure était un luxe, mes parents m’ont dit que je devais faire un choix . Comme vous pouvez probablement le deviner, j’ai choisi le violon. Je n’ai jamais eu le privilège de prendre des leçons de danse, mais j’ai passé les deux dernières décennies à virevolter et à sauter dans tous les sens en suivant le rythme de la musique.

Quand j’ai été approché plus tôt cette année pour l’émission Dance Showdown j’étais en extase. Je veux dire, WOW … cela veut dire que je vais être formée par un chorégraphe de danse professionnel et que je vais performer sur une scène? Euh … OUI !

Aussi bon que tout cela puisse paraître, ce n’était pas si facile de m’y préparer. J’étais sur la route et j’allais arriver à Los Angeles, quelques jours avant notre spectacle. Je savais que mon partenaire et moi serions en arrière scène. Peu importe, j’ai commencé à me remettre en question : pourquoi ai-je signé pour ça? J’étais tellement épuisée avec mes performances, les interviews, et je suis en pleine préparation pour mon prochain album, je n’avais plus de temps pour autre chose. À quoi ai-je pensé ??? Et pourtant, la petite voix de mon passé … celle qui m’avait priée sans cesse pour avoir des cours de danse … elle m’a finalement convaincue que je devais profiter de cette occasion unique.

Alors, quand je suis rentré à Los Angeles, je me suis mise en mode répétition. Je suis arrivé à notre première rencontre et la première chose qu’Anze m’a enseigné était le « scary lift »( ouais … c’était effrayant ). Je l’ai à peine rencontré et cinq minutes plus tard, ce gars a fait des pirouettes en arrière de moi et m’a soulevé dans les airs. Si une expérience comme celle-là ne vous permet pas d’être à l’aise avec une personne que vous connaissez pas, je sais pas qu’est-ce qu’il vous faudra.

À partir de ce premier jour , nous avons travaillé très dur. Nous avons installé une routine, danser jusqu’à 7 heures chaque jour. En plus , je voulais pratiquer à la maison, dans mon appartement. Mon corps me donnait l’impression d’en avoir 80 ans… après avoir couru un marathon. Je sentais la douleur sur tout mon corps et, par conséquent, j’ai découvert une multitude de muscles dont je ne connaissais même pas l’existence.

Les jours défilent et même avant de le savoir, il était temps de performer!! J’étais terrifiée. Nous avions été précipité dans l’apprentissage de la chorégraphie … Je ne voulais pas figer devant tous les téléspectateurs ! Quand j’ai commencé à monter sur scène, mon corps est devenu rigide et mes muscles endoloris et tendus comme un steak trop cuit. Mais au moment où la musique a commencée, mon petit cœur s’est arrêté de battre et j’ai commencé à vivre de l’intérieur. J’avais travaillée si dur, j’ai surmontée ma peur et j’ai travaillée avec un partenaire incroyable.  Je vivais mon rêve d’enfance !

Performance terminée. Tandis que nous marchions hors de la scène, je me sentais absolument ravie! J’ai jeté mes bras autour de Anze pour un câlin victorieux et honnêtement je ne pouvais pas me rappeler la dernière fois où j’ai été aussi heureuse. Hahaha ouais, c’est juste un spectacle sur Internet, mais j’étais tellement remplie de joie que vous auriez pensé que je venais de gagner un Grammy. Il n’y a rien de mieux quand on se fixe un objectif et que vous dépassez vos propres attentes.

J’ai appris que ce n’est pas grave si nos réalisations sont grandes ou petites. Si nous fixons un objectif, et que nous travaillons dur pour atteindre notre but et si en plus on le réalise… nous méritons d’être au top de ce monde!

Merci beaucoup de me soutenir à Dance Showdown! Vous m’avez donné la possibilité d’accomplir tant de mes rêves et je ne peux vous en remercier assez.

Je voudrais vous demander une faveur. Allez dans votre garde-robe et ressortez le rêve que vous aviez toujours souhaiter réaliser. Je ne vais pas faire de vous un danseur professionnel et je ne vous demande pas de quitter votre emploi pour devenir un joueur de basketball dans la ligue des professionnels… Ce que je vous suggère, c’est que vous ressortez ce rêve enfoui… quelque chose que vous avez aimé ou vous passionne … et faire quelque chose avec celui-ci. Peut-être commencer à jouer au basketball dans une ligue de votre quartier pour le plaisir ou apprendre à fabriquer des pâtisseries. Prenez l’initiative, dépoussiérer un rêve du passé. Cela peut éveiller une nouvelle passion en vous et rendre votre vie encore plus éblouissante, vous ne savez jamais où ce rêve pourrait vous mener!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Liste des commentaires

  • Pierre-Michel Belzile dit :

    Wow c’est tres inspirant